Château, studio de luxe sur la Riviera, pavillon haut de gamme à la montagne, ou propriété viticole, lequel acheter ? Rester en France, ou s’exiler ? Chaque option offre ses privilèges et ses désavantages, toutefois la rentabilité est le premier critère que l’on doit imposer à toute décision d’achat d’un bien immobilier. De plus, chaque immobilier de prestige dispose de certaines dispositions fiscales qu’il faut prendre en considération.

Acquérir un immobilier de prestige va au-delà d’un simple achat de villa de luxe. L’action doit à priori se pratiquer avec passion, plus particulièrement si c’est un endroit atypique. Par exemple si on veut s’approprier un bien immobilier exceptionnel dans une île, le mieux serait d’être un passionné de la pêche ou bien la voile, une propriété de chasse : être un chasseur, un manoir être épris des anciennes pierres et d’histoire. Cependant prendre un château peut être une excellente affaire, vu que c’est un choix rare et original. Toutefois, un certain nombre de châteaux est tombé en ruine et cet actif ne cesse de raréfier. Ceci nous conduit à déduire que les biens contemporains sont plus avantageux parce qu’ils se multiplient chaque jours les acheteurs et répondent à leur besoins de confort. C’est pourquoi il s’avère que le nombre de vendeurs est très élevé par rapport au nombre d’acheteurs tandis que les prix sont conjoncturellement en baisse. Ainsi, le prix moyen d’un château est compris entre 800 000 et 1,2 million d’euros, soit l’équivalent d’un 100 m2 à Paris. Vous trouverez tout ce que vous devez savoir à propos de l’achat de biens immobiliers de prestige sur ce lien.

Dans l’attente d’une meilleure économique et fiscale, les étrangers fortunés s’accommodent par exemple de la location d’une villa de luxe en France. La capitale demeure l’endroit le plus privilégié, car ils peuvent y louer des immobiliers haut de gamme et exceptionnel tels que des hôtels particuliers, conçus spécialement pour les courts séjours. L’estimation immobilière de Paris par rapport à la province s’avère d’une manière définitive intégrée par les acheteurs et les investisseurs. Si l’immobilier haut de gamme à Paris est plus onéreux que ceux situés en zone urbaine, il reste également des placements moins hasardeux, étant donné qu’ils sont moins enclins à des pertes de valeur. Le facteur sécuritaire de l’immobilier de prestige entre aussi en compte sans oublier le développement international de la capitale. Effectivement, la ville a acquis depuis 10 ans un réel statut de capitale internationale similairement à Londres ou New York et séduit, tous les ans de multiples investissements étrangers, particulièrement sur le marché des avoirs d’exception. Les non-résidents représentent 85 % des acheteurs de Barnes sur ce domaine. Toutefois, l’immobilier de luxe le plus prisé par les acquéreurs français, voire par étrangers, s’avère le domaine viticole.