Comme vous devez vous constituer une épargne complémentaire pour obtenir à terme une certaine aisance, avoir un cadre de vie sympathique, agréable et correspondant à votre statut social, il est indispensable d’utiliser les outils financiers à votre disposition…

Les banques ne prêtent que sur de l’immobilier car elles prennent une hypothèque.

Vous pouvez donc investir à crédit, ce qui n’est pas le cas de la bourse, du forex ou de l’Or.

Pour travailler vous devez habiter quelque part, en location ou en remboursement de crédit, sur le long terme, vous pouvez ajuster le montant de vos loyers à une épargne, c’est plus judicieux.

Par exemple vous décidez de ne jamais acheter votre résidence principale et le loyer de celle-ci vous coûte chaque mois 650 euros, vous aurez payé en 10 ans (650 x 12 x 10 = 78 000 euros), ce n’est pas neutre.

Vous me direz qu’ainsi vous êtes libre etc etc, c’est vrai, mais vous auriez pu rembourser un crédit pour 78 000 euros, voire minimum 156 000 euros sur 20 ans, minimum 234 000 euros sur 30 ans et minimum 312 000 euros sur 40 ans, car pendant cette période vous allez certainement augmenter le nombre de chambres ou le standing et de cause à effet le montant de vos loyers.

Vous allez changer et passer du studio à un appartement puis de votre appartement à une villa etc, les possibilités sont très nombreuses.

Comme pour l’instant la résidence principale sous certaines conditions n’est pas fiscalisée en plus-value, vous pourrez revendre votre bien relativement facilement et encaisser un montant plus ou moins significatif selon la durée de votre jouissance.…

Si vous avez investi dans votre immobilier au lieu de louer, votre patrimoine se construit ainsi au fur et à mesure de vos changements, vous devez utiliser l’immobilier et le crédit pour vous aider à le constituer.

Si vous capitalisez 312 000 euros pendant la durée de votre vie professionnelle, grâce à vos loyers successifs transformés en remboursement de prêt, vous aurez amélioré considérablement votre patrimoine et vous pourrez obtenir un complément de revenu de cette somme.